L’Institut français du Monde associatif, un institut dédié à la promotion et au développement de la connaissance du monde associatif

Les chiffres témoignent du poids des associations dans la société française (Tchernonog et Prouteau, 2019) : 1,5 millions d’associations, 33 000 créations/an, 1 758 500 salariés, un budget de 113 Milliards d’euros ; avec 22 millions de bénévoles (soient 43% de la population de plus de 18 ans) le bénévolat au sein d’associations représente la première forme d’engagement des Français.

La situation que nous traversons depuis quelques mois éclaire d’une lumière nouvelle la place du fait associatif dans notre société. Aujourd’hui en première ligne dans la solidarité nationale, les associations seront-elles demain un partenaire majeur pour contribuer à la résilience sociétale ? Alors même que leur rôle est vital à la société et que les pouvoirs publics s’appuient sur elles, les associations sont particulièrement touchées par l’impact économique et politique de la crise.

Tour à tour vectrices de lien, filet de sécurité social, piliers de la vie culturelle et de la cohésion des territoires, créatrices de solidarité et d’innovations sociétales, interpellatrices et/ou inspiratrices des politiques publiques, les associations façonnent la société et la démocratie depuis longtemps.

Un ensemble de chercheurs pionniers ont été les infatigables animateurs de l’œuvre de connaissance, statistique et qualitative, du monde associatif. Leur œuvre doit aujourd’hui être poursuivie, comme le préconise le rapport Pour une politique de vie associative ambitieuse et le développement d’une société de l’engagement du Mouvement associatif (avril 2018). En particulier, les travaux liés à la connaissance du fait associatif et à ses évolutions, ainsi que les analyses comparatives au plan européen et international restent limitées et les moyens et les méthodes d’exploitation des « données ouvertes » doivent encore être structurés. Il est essentiel de poursuivre et de développer la mobilisation des milieux académiques sur ces sujets.

La création de l’Institut français du Monde associatif, sous l’égide de la Fondation Pour l’Université de Lyon, s’inscrit dans cette voie, pour que la recherche augmente en volume et que de jeunes chercheurs en particulier aient des occasions plus identifiables et plus nombreuses de se mobiliser sur le sujet associatif. A la croisée du monde associatif et du monde de la recherche, l’Institut a également pour ambition de renforcer la co-construction des savoirs par les acteurs associatifs et par la recherche, ainsi que la valorisation sociétale des travaux de recherche, pour un meilleur transfert de leurs résultats auprès des associations et de leurs partenaires.

La crise COVID-19 ouvre de nouvelles perspectives et de nouvelles attentes en faveur d’un renforcement de la connaissance du monde associatif. A travers le présent appel à projets de recherche nous souhaitons faire de cette situation particulière une occasion de déployer la connaissance du monde associatif ainsi que son transfert auprès du secteur.

Objet de l’appel à projet

Les associations montrent-elles une résilience, une réactivité et une capacité d’innovation et de transformation sociétale particulières lors de la crise déclenchée par la pandémie de COVID-19 et dans la période post-confinement ? Comment cette capacité de résilience et d’innovation a-t-elle été perçue et reçue par les pouvoirs publics ? Quels sont les enjeux de l’engagement associatif au regard de la crise sanitaire, économique et sociale, et de la transition écologique ? Qu’est-ce que cette crise révèle des caractéristiques et des contributions du monde associatif à la société et à la démocratie ? Et en particulier, quelle est la dimension de l’intérêt général portée par les associations ? Comment rendre compte de la force politique des associations ?

A la lumière de la crise, l’appel à projets 2020 de l’Institut français du Monde associatif a pour objet d’interroger, dans le temps long :

  • le rôle du fait associatif pour la résilience et la transformation sociétale,
  • sa place dans la prise en charge de l’intérêt général,
  • les fragilités structurelles du monde associatif qui ont été mises à jour, accentuées ou dépassées.
  • et, au-delà de ces fragilités, leur capacité de rebond dans ce contexte.

Les travaux apporteront, dans la mesure du possible, une réponse conjoncturelle à ces problématiques. 

A travers cet appel à projet, l’Institut souhaite apporter une contribution structurante pour appuyer les démarches stratégiques des acteurs, nourrir la prospective de leurs partenaires, accompagner le développement du secteur, ainsi que la résilience et les innovations de la société.

   

Calendrier

  • 5 octobre 2020 : ouverture de la plateforme de dépôt des lettres d’intention

  • 5 novembre 2020 : date limite de dépôt des lettres d’intention

  • Semaine du 9 novembre 2020 : présélection des projets sur la base des lettres d’intention ; notification des décisions de présélection 

  • Semaine du 16 novembre : ouverture de la plateforme de dépôt des projets
  •  Semaine du 11 janvier 2020 : date limite d’envoi des projets

  • Jusqu’à mi-mars 2021 : instruction scientifique des projets

  • Début avril 2021 : sélection des projets et notifications aux porteurs de projets

Personnes connectées : 1