Présentation de l'appel à projets > Conditions d’éligibilité et critères de sélection

Conditions d'éligibilité

Cet appel à projets de recherche est ouvert aux associations et aux chercheurs des disciplines des sciences humaines et sociales, pouvant contribuer à la connaissance du « fait associatif » dans toutes ses dimensions : politiques, juridiques, sociologiques, économiques, géographiques, ou historiques.

Il est également ouvert à toutes les méthodologies de recherche et orientations théoriques : recherche académique classique ou recherches participatives (recherche-action collaborative, recherches partenariales et collaboratives, recherches communautaires, …).

Pour ce qui concerne spécifiquement les recherches participatives, les projets seront co-portés par une ou plusieurs associations, en partenariat avec au minimum un établissement de recherche (organisme de droit public et privé) assurant la rigueur scientifique de la dimension scientifique. Chaque partie prenante aura une responsabilité clairement établie et détaillée dans le dossier de candidature. Ces approches seront particulièrement appréciées.

Les travaux de thèse ne rentrent pas dans le cadre de cet appel à projets, à l’exception éventuelle d’aide à la publication.

Le responsable scientifique du projet doit résider sur le territoire français.

Critères de sélection

Le jury de l’appel à projets arbitrera les soutiens accordés sur la base d’une part de la qualité scientifique des réponses évaluées par des chercheurs, et d’autre part sur la base des enjeux de transfert des connaissances auprès des acteurs associatifs et de leurs partenaires.

Les principaux critères de sélection seront l’intérêt, la pertinence, l’adéquation avec le champ de recherche de l’appel à projets, le cadre conceptuel retenu en adéquation avec l’objet de recherche, le caractère innovant du sujet traité, la cohérence et structure d’ensemble, la méthodologie, la qualité de la bibliographie et de l’écriture, l’absence de plagiat dans la rédaction.

Parmi les critères de soutien, l’Institut sera particulièrement attentif :

  • Aux approches des dynamiques territoriales et sectorielles dans leurs spécificités et diversités, aux différences de perspectives liées à la taille des associations, aux approches comparatives à l’échelle européenne et internationale, ainsi qu’à la lecture historique du fait associatif
  • A la planification de la valorisation des travaux selon 3 axes : valorisation scientifique, vulgarisation auprès des acteurs, valorisation internationale
  • Aux travaux de partenariats et de mises en perspective interdisciplinaires
  • Aux approches participatives et de co-construction avec les acteurs associatifs
Personnes connectées : 1